TEST EN PISCINES COUVERTES

La demande en matière de piscines est en pleine évolution depuis quelques années. Outre sa fonction sportive spécifique, la piscine est devenue un espace de loisirs et de détente, un lieu ludique.

Afin de garantir un confort optimal des usagers et des personnels sur ces équipements, l’air doit être renouvelé de façon à : 

• Maintenir un état de pureté de l'atmosphère propre à préserver la santé des travailleurs ; 

• Eviter les élévations exagérées de température, les odeurs désagréables et les condensations.

La réglementation impose des règles de conception, des mesures, des contrôles initiaux et périodiques pour vérifier les bonnes conditions d’aération des lieux de travail.
Pour ce faire, différents types de contrôles existent et parmi eux:

RÉALISATION DE TEST FUMIGÈNE / CONTRÔLE DES SYSTEMES DE VENTILATION

Ce test consiste à visualiser des flux d’air par la technique des fumigènes. Ce test est applicable aussi bien aux locaux à pollution non spécifique (bâtiment tertiaire par exemple) et également aux locaux à pollution spéci- fique (piscine couverte par exemple). 

En complément de ce test, des mesures de débit peuvent être réalisées aux niveaux des systèmes de ventilation (grille de soufflage, aspiration etc.). Ces mesures permettent de déceler le cas échéant d’éventuels disfonctionne- ment et/ ou dégradation de l’efficacité du système aéraulique en place. 

POURQUOI VÉRIFIER SON SYSTÈME DE VENTILATION ?

RÉALISATION DE TESTS HYDRAULICITÉ DES BASSINS

L'hydraulicité d'une piscine est l'ensemble des équipements qui assurent la circulation de l'eau et concourent à sa qualité. Elle comprend :

• Les dispositifs et réseaux de reprise des eaux superficielles (goulottes),

• Les dispositifs et réseaux de reprise des eaux de fond, 

• Le bac tampon, La préfiltration, Le pompage, La filtration, 

• Le chauffage,

• L'injection du désinfectant et des correcteurs de pH, et,

• Les dispositifs et réseaux de refoulement des eaux filtrées 

Sa conception doit être menée de telle sorte que la circulation
de l'eau s'opère correctement et qu'elle fasse en sorte que l'eau soit toujours de qualité. En particulier, elle doit respecter les règles élémentaires suivantes :

• éviter les zones mortes, source de dépôts et de pollution,

• évacuer la pollution le plus rapidement possible, et,

• assurer une diffusion rapide et homogène du désinfectant. 

Le test consiste à colorer le bassin afin d’identifier les zones non traitées par le système de filtration et désinfection de la piscine. Le colorant est introduit soit au niveau des buses du bassin, soit directement dans le bac tampon. Le système de filtration doit être en fonctionnement pour faciliter l’homogénéisation du colorant. 

 

RÉALISATION DE MESURES TRICHLORAMINE DANS L’AIR

Le chlore est très utilisé par les piscines pour ses qualités désinfectantes. Cependant, il peut présenter certains dangers lorsqu’il entre en contact avec des matières organiques. Cette réaction chimique provoque le dévelop- pement de chloramines dans l’air, composés chimiques pouvant entraîner des irritations des voies respiratoires, cutanées et oculaires.

Les piscines publiques font l’objet d’une importante réglementation concernant les règles d’hygiène et sécurité notamment au niveau des chloramines que ce soit au niveau de l’eau mais aussi au niveau de l’air.
Origine des chloramines dans les piscines
Il existe un équilibre entre les concentrations des produits chlorés dans l’eau et dans l’air. La molécule que l’on retrouve presque totalement dans l’air des piscines est la trichloramine ou trichlorure d’azote (NCl3) à cause de sa faible solubilité dans l’eau. Pour les trihalométhanes, le chloroforme est celui que l’on retrouve le plus abondant dans l’air. 

Les chloramines se forment dans l’eau par réaction entre les matières organiques azotées (sueur, urine, etc.) apportées par les baigneurs et l’acide hypochloreux libéré par l’introduction de produits chlorés pour désinfecter l’eau.
En présence d’un excès de chlore, ces chloramines se décomposent en produits divers : aldéhydes, haloformes (parmi lesquels figurent les trihalométhanes).
Les composés organiques apportés par les baigneurs sont multiples de même pour les composés qui en dérivent par réaction avec le chlore. L’ensemble de ces produits dérivés du chlore est appelé de façon générique le chlore « combiné ». Les chloramines constitueraient la majorité de ces dérivés. L’acide hypochloreux (HClO) et l’ion hypochlorite (ClO-) constituent le chlore « libre », l’acide hypochloreux constituant le chlore actif (en termes de désinfection). 

C’est la trichloramine et non le chlore qui confère aux piscines leur odeur « typique ». 

Valeurs de référence:
Concernant la trichloramine, l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) a établi des valeurs « de confort » pour la trichloramine à : 

1,5 mg/m3 : valeur limite à court terme (15 min) 

0,5 mg/m3 : valeur limite à long terme (8h)

L’ANSES recommande d'abaisser cette valeur limite à 0,3 mg/m3.

Laboratoire de prélèvement et d'analyse d'amiante dans l'air

Siège social
6 Allée des Erables - Bât F2
P.A. République Carnot 
69200 Vénissieux
04 72 51 05 05

contact@metair.fr

Accréditation COFRAC N° 1-5696

portée disponible sur www.cofrac.fr

HAUT